English Français
Manuscrits scientifiques
Resultats (1 - 28) sur 28

MANUSCRIT d'ASTROLOGIE. Les jugements des horoscopes ou figures célèstes. 

s.l., s.n., [1750].

Manuscrit d'astrologie anonyme du dix-huitième siècle, à notre connaissance jamais publié.
Après une partie introductive dans laquelle l'auteur présente les principes de l'astrologie (planètes, maisons, signes du zodiaque, ..), le reste du manuscit est entièrement consacré au thème d'une femme que l'auteur affirme ne jamais avoir rencontré.
Le thème est divisé en trois parties. La première donne la table des étoiles au jour de la naissance (en 1688) du sujet. La seconde, que l'auteur appelle "La racine" consiste à décrire les grandes influences entourant la vie de cette femme (espérance de vie, tempérament, esprit, moeurs, famille, mariage, richesses, bonheur, honneur, voyages, amis, ennemis, maladies, mort). Enfin, la dernière partie donne des prédictions années après années - débutant aux 8 ans de la fille et se terminant à la date prédite de son décès, à 79 ans, le 22 anvier 1767, avec les faits qui devraient arriver tout au long de sa vie.
Il est difficile à la lecture de ce manuscrit, de savoir s'il s'agit d'un cas d'école ou du thème d'une personne ayant rééllement existé, mais au vu des précautions que prend l'auteur pour expliquer que certes les étoiles ont une influence, mais que cette femme garde son destin en main, le détail et la précision des prédictions qui s'étend sur 200 pages, nous pensons qu'il s'agit du thème commandé pour une femme que nous n'avons pas réussi à identifier.
De plus, in fine l'auteur écrit "J'ai jugé cette figure céleste avec plaisir, sans avoir le biens d'avoir jamais vu la dame n'y savoir ces affaires, cependant je me suis senty une disposition à travailler pour elle".
Il est rare de rencontrer de tels manuscrit, véritable témoignage de l'astrologie telle qu'elle pouvait se pratiquer au dix-huitième siècle.

MANUSCRIT DES CLAVICULES DE SALOMON. Clavicules du Rabbi Salomon, traduites exactement du texte hébreu en Français par Mr Pierre Morissonneau, Professeur des Langues Orientales et Sectateur des Sages Cabalistes:
Le tout enrichi d'un grand nombre de figures mystérieuses, de Talismans, Pendacules, Cercles, Canderies et Caractères, avec la manière méthodique de les composer d'une ample explication des principes de la science occulte des plus fameux Nécromanciens, qui ont vécu depuis Salomon jusqu'à présent. Augmentées de leurs plus rares secrets. 

s.l., s.n., [v.1790].

Manuscrit joliement calligraphié et illustré de 93 pentacles et de nombreux tableaux, carrés magiques, sceaux et symboles ésotériques, le tout en couleur.
Les clavicules de Salomon sont certainement le plus célèbre traité sur les secrets de la science cabbalistique et de la magie.
Les plus vieux manuscrits des clavicules datent du XV ème siècles et sont en grec. Dès le seizième siècle on voit apparaître des versions en latin et en italiens, puis plus tardivement en Français, avec des remaniements parfois importants.
Notre manuscrit dans sa version de Pierre Morisseau est à rapprocher du manuscrit 4670 conservé à la Wellcome Library.
Dans notre exemplaire les clavicules sont composées de 17 chapitres :
1. Quelles dispositions doit avoir celui qui veut participer aux secrets de la Science Cabalistique.
2. Quels sont les tems et les lieux propres aux Opérations du grand Art.
3. Des matieres qui servent aux opérations, et de la maniere de les préparer cabalistiquement.
4. Quels sont les Instrumens et Ustenciles qui sont nécessaires aux operations du grand Art.
5. Quelles sont les influences et les vertue secrettes que les differentes situations où se trouve la Lune, donnent aux opérations de l'Art.
6. De la maniere de Travailler aux Figures, Talismans, Caracteres, etc, selon les rêgles de l'Art.
7. Dans lequel on explique la manière de faire les Pentacules suivant la méthode des anciens Rabins qui ont été les plus habiles dans la Science occulte & Cabalistique.
8. Des Couleurs qui sont propres aux sept Planettes.
avec dessins carrés magiques, sceau
9. Des choses qui sont spécialement affectées, propres et consacrées aux sept Planettes et aux Esprits et Génies qui dirigent leurs influences.
10. Des Anneaux mystérieux dont les plus anciens Docteurs de la Cabale se sont servi avec un merveilleux succès.
11. Des Oraisons en forme d'Exorcismes, pur consacrer toutes les choses qui servent aux opèratiions du grand Art.
12. Des Songes mysterieux, et de la maniere de se préparer pour en avoir tels qu'on le peut souhaiter, et qui servent de revelations sur ce qu'on desire.
13. Dans lequel on donne des Secrets d'une grande curiosité.
14. Des heures du jour et de la nuit pur les set jours de la semaine par raport aux Planettes qui les dominent.
15. Des Parfums propres aux sept Planettes pour chaque jour de la semaine, avec la maniere de les composer.
16. Des Oraisons, Invocations et Conjurations pour chaque jour de la Semaine, et de la maniere de les reciter.
17. Des Noms des Anges des heures du jour & de la nuit de chaque jour de la semaine.

[DURANDE, Jean-François]. 1777. Cours manuscrit de botanique dicté au jardin des plantes de Dijon

[DURANDE, Jean-François]. Cours de botanique dicté au jardin des plantes de Dijon. 

s.l., s.n., 1777.

Le cours de botanique de Dijon, assuré par Jean-François Durande, fut officiellement ouvert en juin 1773 lors d'une séance publique de l'académie.
Ce manuscrit de 1777 est particulièrement intéressant, car il est antérieur à la première version imprimée de ce cours ([Durande], Notions élémentaires de botanique, 1781).
On y retrouve la description des plantes réparties en 17 classes suivie d'un catalogue des arbres et arbrissaux.
Dans son livre Durande explique qu'il utilise les genres de Linné, dont la méthode est difficile, suivant le système de Tournefort, qui joint la facilité à l'agrément.
Dans le manuscrit (comme plus tard dans son livre), les plantes sont réparties en 17 classes :
Classe 1 : Fleurs campaniformes
Classe 2 : Fleurs infundiculiformes ou en entonnoir
Classe 3 : Fleurs monopétales irréguliers dont les semences sont renfermées dans une capsules
Classe 4 : Fleurs labiées
Classe 5 : Fleurs cruciformes
Classe 6 : Fleurs rosacées
Classe 7 : Fleurs caryophyllées
Classe 8 : Fleurs ombellifères
Classe 9 : Fleurs liliacées ou en lys
Classe 10 : Fleurs papillonacées ou légumineuses
Classe 11 : Fleurs polypétales anormales
Classe 12 : Fleurs flosculeuses
Classe 13 : Fleurs semi-flosculeuses
Classe 14 : Fleurs radiées
Classe 15 : Fleurs sans pétales
Classe 16 : Plantes graminées
Classe 17 : plantes sans fleurs ni fruit apparens

Si la plupart des classes sont les mêmes que dans le livre, on note toutefois quelques différences qui montrent l'évolution de l'enseignement à Dijon en à peine quelques années. Ainsi les classes 12, 13 et 14 du manuscrit correspondent à peu près à la classe 4 (Monopétales composées) du livre, la première classe étant complètement refondue.

Rare manuscrit du cours de botanique dicté au jardin des plantes de Dijon.

Resultats (1 - 28) sur 28
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens