English Français
Physique
Resultats (1 - 30) sur 110Page:   [1]   2  3  4  >>

[LA BEAUMELLE, L. Anglivel de || VOLTAIRE || EULER, Leonhard & MAUPERTUIS & MERIAN]. Recueil de quatre ouvrages :
1. [LA BEAUMELLE, L. Anglivel de]. Lettre du czar Pierre à Mr de Voltaire sur son histoire de Russie. 1761. sn, sl
2. [LA BEAUMELLE, L. Anglivel de]. Réponse au supplément du siècle de Louis XIV, 1754, Colmar.
3. [VOLTAIRE, François-Marie- Arouet (dit)], Histoire abrégée des religions du monde, ou l'analyse de l'Encyclopédie de Voltaire, première partie, [Seconde partie,] 1770. Cramer, Genève
4. EULER, Leohnard & MAUPERTUIS & MERIAN. Lettres concernant le jugement de l'Académie Royale des sciences et belles-lettres de Prusse, Paris, chez Durand et Pissot, 1753. 

s.l., s.n., 1753-1770.

Les quatre ouvrages de ce recueil sont en éditions originales.

Les deux ouvrages de La Beaumelle : "Lettre du czar Pierre à Mr de Voltaire sur son histoire de Russie" et "Réponse au supplément du siècle de Louis XIV" sont une réponse aux ouvrages de Voltaire suite à une discorde entre ces deux intellectuels français.
La brouille débute lorsque La Beaumelle refuse de montrer des lettres de La Maintenon, qu'il possédait, à Voltaire. S'en suit, une querelle littéraire où La Beaumelle entreprends de corriger les erreurs des écrits suivants de Voltaire "Les Anecdotes sur le czar Pierre le Grand" et "l'Histoire de l'empire de Russie sous Pierre le Grand".
A la suite, La Beaumelle devint " la bête noire" de Voltaire et les deux hommes ne pourront pas se réconcilier.

Le troisième ouvrage est un condensé ou "abrégé" rédigé par Voltaire, pour présenter son encyclopédie qui sera publiée ultérieurement. Voltaire explicite ses réflexions philosophiques et théologiques sur Dieu, l'idolâtrie, les religions monothéistes et polythéistes.

Ce quatrième ouvrage est en rapport avec une polémique qui oppose Maupertuis et König.

En effet en 1744, Maupertuis expose son "principe de la moindre action", qui est un important principe de physique (selon lequel la dynamique d'une quantité physique peut se déduire à partir d'une unique grandeur appelée action. La plupart des équations fondamentales de la physique peuvent être formulées à partir de ce principe.)
En 1753, König publie, un article qui revendique la primauté de cette découverte à Leibniz. Voltaire appuie cette version et n'aura de cesse de ridiculiser Maupertuis, jusqu'à en rompre ses relations privilégiées avec le roi de Prusse, soutient de Maupertuis.
Cet ouvrage contient le texte des lettres d'Euler, Merian et de Maupertuis, défendant les travaux de ce dernier, en mettant principalement en cause l'authenticité d'un écrit de Leibniz sur lequel s'appuie König, qui n'en cite que des extraits.
De fait, même si depuis l'authenticité de l'écrit de Leibniz est reconnu et que des travaux sur le sujet avait bien été mené auparavant par Fermat et Leibniz, l'apport de Maupertuis est décisif.
Ce principe fut rigoureusement démontré par Lagrange en 1760.

Exemplaire Colbert

BESSON, Jacques. Théâtre des instrumens mathématiques et méchaniques.
de Jaques Besson, Dauphinois, docte Mathematicien: Avec l'interpretation des figures d'icelui, par Francois Beroald. 

Genève, Chouët, 1594.

Rare édition de cet important ouvrage, le premier livre de machine imprimé en français.
La première édition en latin (Paris, Orléans ?, 1569,70,71 ?), sans texte a été suivie par trois éditions lyonnaises, dont la première en français, augmentées de notes par François Béroalde. Une seconde édition en français sera publiée en 1579, seuls les 4 feuillets préliminaires sont modifiés. Les planches sont alors accompagnées d'explications latines sur quelques lignes placées à l'intérieur du cuivre.
Notre édition, la troisième en français comporte des additions aux explications de chaque figures, qui ont été placée, pour plus de lisibilités, face aux planches et non en début d'ouvrage comme les éditions précédentes. Par ailleurs, les explications latines sur les planches ont laissé place à des légendes en français.
Il existe deux tirages de cette édition l'un, plus courant, avec indiqué comme lieur d'édition "Lyon" et l'autre comme ici "Genève".
Cet ouvrage comporte soixante planches en pleine page représentant divers instruments et mécanismes relevant de techniques diverses.
Jacques Besson, ingénieur et mathématicien, offre ici un panorama des instruments et machines tels qu'un professeur pourrait les montrer et les expliquer dans un amphithéâtre. Besson qui n'a jamais eu d'enseignement officiel s'y dissimule sans doute sous les traits du petit personnage barbu qui revient de planche en planche.
Florilège des instrurments et mécaniques les plus divers, il propose souvent plusieurs solutions à un même problème : appareils de pompage, pompe à incendie, engins de guerre et de fortification, construction navales, machines-outil, attelages, ponts, fours, moulins et jusqu'à une horloge musicale à eau, etc... ( En français dans le texte).

PRÉCIEUX EXEMPLAIRE PROVENANT DE LA BIBLIOTHÈQUE DU GRAND COLBERT avec ex-libris manuscrit sur le titre, "Bibliotheca Colbertinae", de la main de son bibliothécaire, Baluze.

Nollet. Leçons de physique expérimentale.
Six volumes.
Bien complet du frontispice et des 116 planches dépliantes

NOLLET, Jean-Antoine. Leçons de physique expérimentale. 

Paris, Durand, 1771.

Jean Antoine Nollet (1700-1770) était un physicien expérimental membre éminent de l'Académie des sciences de Paris.

Nollet a consacré beaucoup de temps sur l'électricité et est devenu l'une des autorités de son temps. ["Nollet became the chief of the European electricians" (DSB, X p. 146)].

Il conçu les premiers électromètres (1747).
En 1745, il a développé une théorie de l'attraction et de répulsion électrique qui suppose l'existence d'un flux continu de matière électrique entre les organes chargés.

Afin de démontrer que l'électricité se déplace à grande vitesse sur une grande distance, il réalisa l'une des expériences les plus impressionnante de l'époque.
En présence du roi, il fit relié par un câble 180 gardes royaux qui formaient une ligne de plus d'un kilomètre. Il leur appliqua une décharge à l'aide d'une bouteille de Leyde (ancêtre du condensateur). Les gardes sautèrent et se contournèrent simultanément.

Très intéressante édition augmentée d'un "discours sur les dispositions sur les qualités qu'il faut avoir pour faire des progrès dans l'étude de la physique expérimentale". Ce discours de 50 pages, qui ne figure pas dans tous les tirages, a été prononcé par l'abbé Nollet le 16 mai 1753 à l'occasion de l'ouverture de la nouvelle Ecole de physique expérimentale.
Tous les tomes de notre exemplaire ont été imprimés la même année (1771).

Très bon exemplaire d'un des livres de physique expérimentale les plus populaire du dix-huitième siècle.

Resultats (1 - 30) sur 110Page:   [1]   2  3  4  >>
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens