English Français
Votre sélection

CORNEILLE, Pierre. Sertorius. Tragédie. 

Rouen et Paris, Augustin Courbé et Guillaume de Luyne, 1662.

Un volume in-12 (144x83 mm), (12)-82 pages.  reliure : Plein maroquin janséniste rouge (reliure du dix-neuvième siècle signé Chambolle-Duru). 

Édition originale.
La pièce a été représentée la première fois au Théâtre du Marais de Paris le 25 février 1662.
« Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis. » Ainsi parle Sertorius dans la tragédie de Corneille. Sertorius est en effet le seul homme politique de la République romaine qui ait fait sécession entre ~ 83 et ~ 72. Connu pour son courage, il sert Marius contre les Teutons en ~ 102, devient tribun militaire en Espagne en ~ 97, et perd, en tant que questeur, un œil au cours d'une bataille en ~ 91. Ayant pris le parti de Marius contre Sylla, il est nommé en ~ 83 gouverneur des Espagnes. Son absence de xénophobie, son sens de la justice lui attirent la reconnaissance des peuples de l'Ibérie. Il doit fuir un moment devant les armées envoyées par Sylla et il s'installe provisoirement à Tanger où il enrôle des Maures dans son armée mi-romaine, mi-indigène. Il ne veut pas rester, comme le dit Jérôme Carcopino, dans l'exil doré d'une sorte d'île d'Elbe, et il entreprend la reconquête de l'Espagne sur Rome, avec le concours des populations autochtones, des pirates et des transfuges romains proscrits par Sylla. Très populaire, toujours suivi d'une biche blanche apprivoisée, ce qui le teinte de divinité, Sertorius, de rebelle devient usurpateur. Il crée en Espagne un État romain, avec un Sénat. Il allège les impôts, se montre conciliant et diplomate avec ses sujets, et il fait régner enfin la concorde dans une Espagne jusque-là en révolte. Sertorius cherche aussi à négocier avec Mithridate, roi du Pont, de façon à prendre Rome en tenaille. Il souhaite surtout faire de l'Espagne une base d'attaque pour conquérir le pouvoir à Rome même. Cependant, il se heurte à la formidable puissance romaine et au génie militaire de Pompée, en dépit de la guérilla qu'il leur oppose. En ~ 72, il est assassiné par ses officiers qui cherchent à traiter avec Pompée. Sertorius, tout rebelle qu'il fût, a donné l'exemple d'une colonisation intelligente ; il a ouvert la voie aux méthodes de la romanisation, en associant les peuples conquis aux décisions politiques. Il a montré que Rome pouvait vivre pacifiquement avec ceux qu'elle avait naguère soumis.
Sertorius est « l’une des pièces les plus fines de Corneille » (Encyclopædia Britannica 1911).

Très bel exemplaire relié par Chambolle-Duru.

références: Encyclopædia Britannica [art. "Corneille.". 1991 : "in Sertorius we have one of Corneille’s finest plays"].

provenance: Ricardo Hérédia, avec son ex-libris. Figure au catalogue de sa vente au numéro 2239. Superbe bibliothèque vendue en 1891,1892,1893 et 1894.

Prix : 1500 €

25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens