English Français
Sélection du moment

BODIN, Jean. De la Démonomanie des sorciers. 

Paris, Jacques du Puys, 1580.

LA RARE ET RECHERCHÉE ÉDITION ORIGINALE.
Dorbon, tout comme Stanislas de Guaïta, dans le catalogue de sa fabuleuse bibliothèque occulte, ont eu 5 exemplaires en éditions postérieure de la démonomanie des sorciers, mais pas l'édition originale.
Cet ouvrage est considéré comme le meilleur que l'on ait sur la Sorcellerie.
Dans la préface, Bodin dit que c'est après avoir assisté au procès d'une sorcière qu'il s'est "advisé de faire ce traicté que j'ay intitulé, DEMONOMANIE DES SORCIERS, pour la rage qu'ils ont de courir après les Diables, pour servir d'advertissement à tous ceux qui le verront, à fin de faire cognoistre au doigt & à l'oeil, qu'il n'y a crimes qui soient à beaucoup près si execrables que que cestuy-cy, ou qui méritent peines plus griefues".
Bodin est un véritable reflet des opinions de son temps : il croit aux pactes faits avec les démons, à l'évocation des morts et à la copulation charnelle avec les démons. Il a par ailleurs, pour son compte personnel, un esprit familier qui ne le quitte pas, qui le conseille dans toutes les circonstances de la vie.
Alors qu'au point de vue religieux, Bodin était très tolérant - il faillit même perdre la vie durant la Saint Barthélemy- il l'est beaucoup moins lorsqu'il s'agit des sorciers puisque, dans sa réfutation des opinions de Jean Wier qui soutenait que les sorciers sont le plus souvent des malades ou des fous et qu'il ne fallait pas les brûler, lui, au contraire, exprime le désir de réunir des centaines de sorciers et sorcières pour pouvoir lui-même les griller en seul tas.

BAYEN, Pierre || CHARLARD, Louis Martin. Recherches chimiques sur l’étain […] ou réponse a cette question : peut-on sans aucun danger employer les vaisseaux d’etain dans l’usage économique. 

Paris, De l’Imprimerie de Philippe-Denys Pierres, 1781.

Édition originale.
C'est le Collège de Pharmacie de Paris qui confia à Rouelle et à Charlard le soin de déterminer si l'étain pouvait contenir des quantités d'arsenic succeptibles de rendre l'usage de vaisselle en étain dangereux pour la santé.
Rouelle décéda avant le début de l'étude et fût remplacé par Bayen.
Bayen est aujourd'hui reconnu comme étant un précurseur de Lavoisier. Il rejeta en effet la théorie du phlogistic 3 ans avant les travaux décisifs de ce dernier.
Dans cet ouvrage sur l'étain, Bayen et Charlard conclurent que l'étain ne contenait pas d'arsenic, au pire des quantité infinitésimales, sans aucun danger pour la santé.
L'avant propos contient une intéressante histoire sur l'étain.
Très bon exemplaire auquel nous joignons une petite plaquette de 16 pages, rarissime tiré à part du rapport de l'ouvrage de Bayen & Charmard fait au Collège de Pharmacie par MM. Mitouart, Liège & Machy (in. Journal de Physique. Tome XVII, p. 451 à 459).
Ce rapport est à la fois très détaillé et élogieux.
Ce tiré à part est format in-8 avec mise en page et pagination évidement différente. On ne trouve que trois autres exemplaires de ce tiré à part dans les bibliothèques publiques (tous en France, à la BNF, à la BIUS et à l'institut catholique de Paris).

5 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens