English Français
Histoire des sciences
Resultats (1 - 30) sur 176Page:   [1]   2  3  4  5  >>

[SCIENCES]. Documents de travail d'un société des sciences de Marseille. 

Marseille, s.n., 1740.

Intéressant ensemble de documents de travail d'une société savante marseillaise au xviiième siècle.
Au début du xviiième siècle deux projets d'une fondation d'une Académie marseillaise s'affrontent, le premier voulait se consacrer uniquement aux Sciences, le second sur le modèle de l'Académie française, voulait s'orienter vers les Lettres. C'est le second projet appuyé par le gouverneur de Provence qui remporta l'appui de Louis XV et l'Académie des Belles-Lettres de Marseille fut fondée en 1726. Ce n'est que dans un second temps, en 1766, qu'elle s'ouvrira aux Sciences et aux Arts.
Nous imaginons le désarroi des scientifiques marseillais durant l'intervalle, et c'est probablement cette frustration qui est à l'origine de la création de la Société des Sciences de Marseille dont nous présentons quelques documents ici.
Lot constitué de 6 pièces :
- 3 transcrits de discours dont l'un abordant la question du règlement de "l'Académie" qui en excluait les religieux. On y propose l'ouverture aux abbés et moines, ceux ci possédant des bibliothèques d'intérêts, mais en cherchant une solution qui évite les animosités entre les différents ordres.
- Discours du secrétaire perpetuel résumant les travaux de l'Académie durant la période 1739-1740.
- Compte rendu de travaux: Géométrie de Mr Gérard, Mécanique de Mr De Pontis.
- Liasse de 10 billets, "Tâches des Académiciens pour 1741": Chaque académicien propose sur un petit billet autographe signé les travaux scientifiques qu'ils s'engagent à aborder durant l'année 1741. On y retrouve les noms de Ganteaume, De Pontis, Pelissery, Gérard, Saint-Jacques, Roussin.

CONVENTION NATIONALE || PRIEUR, Claude Antoine. Programmes de l'Enseignement Polytechnique de l'École Centrale des Travaux Publics, établie en vertu des décrets de la convention nationale, des 21 ventôse, an deuxième, & 7 vendémiaire, an troisième de la république.
[Relié à la suite] :
PRIEUR. Mémoire sur l'Ecole Centrale des travaux publics. an 3. 

Paris, Imprimerie nationale, an III [1795].

Rares éditions originales.
Précieux ensemble sur les débuts de l'Ecole Polytechnique.
I . Programmes de l'Enseignement Polytechnique de l'École Centrale des Travaux Publics (ancien nom de l'Ecole Polytechnique).
Donne les programmes détaillés des cours qui seront dispensés lors de la création de l'Ecole Polytechnique.
II. PRIEUR. Mémoire sur l'Ecole Centrale des travaux publics. an 3. 29 pages.
Ardent défenseur de l'Ecole, Prieur dans ce mémoire et dans un contexte difficile demande de pérenniser l'Ecole, d'en augmenter les moyens et son autonomie.
Ce document est important car c'est le premier dans lequel on retrouve le terme Ecole Polytechnique. Prieur propose en effet de renommer l'Ecole Centrale de Travaux Publics en "Ecole Polytechnique". (Ce qui sera fait par la loi du 15 fructidor an III (1er septembre 1795)).
III. LAKANAL. Rapport et projet de loi sur les Écoles centrales. An III. 19 pages.
Rapport sur l'enseignement suivi de son projet de loi pour la création des écoles centrales, destinées à remplacer les collèges des facultés des arts des anciennes universités.
Les premières Ecoles centrales virent le jour en 1795, à la suite de ce rapport.

Resultats (1 - 30) sur 176Page:   [1]   2  3  4  5  >>
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens