Catégories

Manuscrits scientifiques

Résultats (1 - 30) sur 78
TuilesListe
Photo [MANUSCRIT] TACHERON, Charles François. 

Manuscrit autographe original signé par Charles François Tacheron en mars 1845.
"contenant un résumé succinct des nouveaux résultats cliniques obtenus dans l'institut médical orthopédique et spécial du docteur Tacheron à Bruxelles"

Charles François Tacheron dirigeait avec sa femme un institut médical orthopédique à Bruxelles spécialisé dans le traitement des scolioses chez les jeunes filles.
Alors que les médecins de l'époque proposaient la ténotomie pour corriger les déformations, Tacheron s'inscrit lui dans la lignée d'un Charles-Gabriel Pravaz en promouvant la gymnastique médicale et le renforcement musculaire à ses patientes. Il leur épargne ainsi les douloureuses séances d'étirements sur les lits d'extension, et les dangers d'une intervention médicale.

Il est aussi l'inventeur d'un dispositif orthopédique : la ceinture à inclinaison physiologique, sorte de corset de rééducation de l'axe bassin-colonne dont il expose les bienfaits et les dernières évolutions dans ce manuscrit.
Ce texte bien que non publié, est probablement celui soumis à l'Académie Royale de Médecine de Bruxelles en mars 1845 dont on trouve la mention dans le bulletin de la dite Académie.

On joint :

- Lettre Autographe signée par l'auteur (10 septembre 1846) : Brouillon adressé au Docteur Sauveur secrétaire perpétuel de l'académie royale de médecine pour se plaindre du peu d'implication du sérieux du rapporteur qui était censé examiner son manuscrit.
- Prospectus pour "l'Institut médical orthopédique et classique de jeunes demoiselles pour la guérison des difformités de la taille sans lits mécaniques ni béquilles".

Photo [SCIENCES]. 

Intéressant ensemble de documents de travail d'une société savante marseillaise au xviiième siècle.
Au début du xviiième siècle deux projets d'une fondation d'une Académie marseillaise s'affrontent, le premier voulait se consacrer uniquement aux Sciences, le second sur le modèle de l'Académie française, voulait s'orienter vers les Lettres. C'est le second projet appuyé par le gouverneur de Provence qui remporta l'appui de Louis XV et l'Académie des Belles-Lettres de Marseille fut fondée en 1726. Ce n'est que dans un second temps, en 1766, qu'elle s'ouvrira aux Sciences et aux Arts.
Nous imaginons le désarroi des scientifiques marseillais durant l'intervalle, et c'est probablement cette frustration qui est à l'origine de la création de la Société des Sciences de Marseille dont nous présentons quelques documents ici.
Lot constitué de 6 pièces :
- 3 transcrits de discours dont l'un abordant la question du règlement de "l'Académie" qui en excluait les religieux. On y propose l'ouverture aux abbés et moines, ceux ci possédant des bibliothèques d'intérêts, mais en cherchant une solution qui évite les animosités entre les différents ordres.
- Discours du secrétaire perpetuel résumant les travaux de l'Académie durant la période 1739-1740.
- Compte rendu de travaux: Géométrie de Mr Gérard, Mécanique de Mr De Pontis.
- Liasse de 10 billets, "Tâches des Académiciens pour 1741": Chaque académicien propose sur un petit billet autographe signé les travaux scientifiques qu'ils s'engagent à aborder durant l'année 1741. On y retrouve les noms de Ganteaume, De Pontis, Pelissery, Gérard, Saint-Jacques, Roussin.

Résultats (1 - 30) sur 78
TuilesListe
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens