English Français
Alchimie
Resultats (1 - 30) sur 50Page:   [1]   2  >>

MANUSCRIT d'ALCHIMIE. Secrets de Chymie et d'Alchymie, Pour les hommes et les métaux. 

s.l., s.n., [v.1750].

Important manuscrit d'alchimie du dix-huitième siècle dans une étonnante reliure à serrure destinée à protéger les secrets qu'il renferme.
Le scripteur, inconnu, a rassemblé dans ce manuscrit une importante somme traitant des différents aspects de l'alchimie.
Le premier tiers (p.1 à 192) du manuscrit traite de l'alchime opérative avec de nombreux "Secrets de Chymie et d'Alchymie" dévoilé.
Les opérations du grand oeuvre y sont détaillées,
Préparation et dissolution de l'or, Dissolution et fixation du mercure, extraction du plomb, Préparation du Sel commun, Composition du verre philosophique, Alkaëst universel de Glauber.
Secrets sur la Rosée et sur le salpêtre, Manière secrète de réduire l'or, l'argent et tous métaux en huile, Esprit de Rosée, Elixir au blanc, au rouge,
Vraye et sincère manipulation en deux manière pour fait l'oeuvre des philosophe, moyen d'extraire le dissolvant universel de la première, or potable, Fermentation et Multiplication de la ditte Poudre.
Oeuvre des Femmes, des Enfants et des Pauvres du Philalèthe, Oeuvre du Marquis des Portes pour faire une poudre ...,
La seconde partie traite d'alchimie spirituelle (page 193 à 394).
Elle se présente sous forme d'un "Recueil de lettres écrites par un philosophe Adepte avec deux Réponses d'un philosophe errant".
Les lettres de l'adepte sont signées D.L.C. et datées de 1673 et 1675, celles du philosophe errant étant signées D.P. (Desport.) Phil. Indigne. (p.336) ou Ph.Indigne.
Nous n'avons pas trouvé d'édition imprimée de ces deux premières parties.
Le dernier tiers est principalement constitué de la transcription du traité d'alchimie de Respour : "Rares experiences sur l'esprit minéral", publié en 1668. Il y a quelques différences dans le texte, mais très marginales, mais étonnament le titre au manuscrit est différent ("Expériences rares et occultes sur l'esprit minéral, ou est enseignée la manière de faire les agens nécessaires, qui ont été jusqu'à aujourd'hui inconnus et cachez par les anciens Philosophes pour la transmutation des corps metalliques" et annoncé comme étant traduit du latin par M.M., alors que ce traité a été écrit en Français (et est d'ailleurs revendqué comme tel dans la préface).
Le traité de Respour est "l'un des plus curieux traitant de la pierre philosophale" (Caillet) et est connu des chimistes car c'est certainement la première fois que le mot "zinc" est utilisé.
In fine quelques extrait de Basile Valentin.
Ce manuscrit comporte quelques brêves annotations érudites, d'une autre main, jugeant de la qualité du manuscrit et en particulier de la seconde partie sur l'alchimie spirituelle.

Resultats (1 - 30) sur 50Page:   [1]   2  >>
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens