English Français
Mathématiques
Resultats (1 - 30) sur 151Page:   [1]   2  3  4  5  >>

MONGE, Gaspard. Application de l'Analyse à la Géométrie, à l'usage de l'École Impériale Polytechnique; par M. Monge, membre de L'Institut. 

Paris, Vve Bernard, 1809.

Quatrième édition augmentée d'un article sur la construction de l'équation des cordes vibrantes de cet important ouvrage de geometrie analytique, dernière publiée du vivant de l'auteur.
La première édition de cet ouvrage est parue en 1795 sous forme de feuilles séparées distribuées aux élèves de l'école polytechnique (sous le titre de 'Feuilles d'analyse appliquée à la géométrie'). Ce n'est qu'en 1801 que seront réunies en un seul volume ces feuilles d'Analyse.
Dans cet ouvrage Monge : "assembled, along with general considerations regarding the theory of surfaces and the geometric interpretation of partial differential equations, monographs on about twenty families of surfaces defined by their mode of generation." (DSB [IX p. 476]).
En 1802 Monge complétera ses travaux sur le sujet et publiera avec Hachette dans le 'Jounal de l'école polytechnique' un article important "Application de l'algèbre à la géométrie".
"The authors show that every plane section of a second degree surface is a second degree curve, and that parallel planes cut out similar and similarly placed curves. These results parallel Archimedes' geometric theorems. The authors also show that the hyperboloid of one sheet and the hyperbolic paraboloid are ruled surfaces, that is, each can be generated in two different ways by the motion of a line or each surfiace is formed by two systems of lines. The result on the one-sheeted hyperboloid was known by 1669 to Christopher Wren, who said that this figure could be Senerated by revolving a line about another not in the same plane. With the work of Euler, Lagrange, and Monge, analytic geometry became an independent and full-fledged branch of mathematics." (Kline in. Mathematical ... p. 547).
En 1807 pour la troisième édition et donc en 1809 pour la quatrième, cet article sera intégré la version finale des feuilles d'analyse, dont ol constituera la première partie et qui seront désormais publiées sous le titre de 'Application de l'Analyse à la Géométrie.'.

SERRET, Paul. Théorie nouvelle géométrique et mécanique des lignes à double courbure. 

Paris, Mallet-Bachelier, 1860.

Édition originale.
Paul Serret, natif d'Aubenas (Ardèche), est un brillant élève en Avignon; il semble n'avoir aucun lien de parenté avec Joseph-Alfred Serret, celui des formules, polytechnicien, académicien; et parisien. En tant que lycéen, il contribue aux Nouvelles Annales.
Paul rejoint alors la capitale et le lycée Saint-Louis (ainsi que le cours Barbet). Alors qu'il est en Mathématiques Spéciales, il est lauréat du concours général (1848), puis intègre l'Ecole normale supérieure, en 1849.

Mais la belle histoire de ce doué provincial connaît de premiers dérapages. Classé premier en mathématiques à la fin de sa première année d'études à la Sorbonne, il néglige les autres sciences (Chimie et Physique) et se voit contraint de quitter l'école, avec seulement une licence de sciences.

Il débute une carrière d'enseignant dans des établissements privés et continue ses recherches en géométrie, publie assez rapidement un ouvrage didactique ( des méthodes en géométrie ) plutôt original, soutient une thèse de mathématiques en 1859 sur le thème des courbes à double courbure, puis un ouvrage de recherche sur ce qu'il appelle la géométrie de direction (1869).

En 1876, Paul Serret accède enfin à l'enseignement supérieur mais toujours dans le cadre de l'enseignement privé. Une loi du 12 juillet 1875 autorise en effet les établissements privés (en donc les établissements catholiques) à ouvrir des facultés. Consulté, Hermite émet l'avis suivant :
" Je suis cependant dans la nécessité de vous avertir que le talent éminent de M. Paul Serret n'embrasse malheureusement qu'une spécialité un peu restreinte. C'est la géométrie et non l'analyse qu'il représente avec supériorité, tandis que l'analyse vous serait surtout nécessaire.[...]Je crains un peu que M. Paul Serret ne cède à la tentation de transformer la chaire que vous lui donnerez en inclinant à en faire une chaire de géométrie supérieure ne répondant point à votre but immédiat qui est de préparer à la licence. "

C'est d'ailleurs ce qui se passe : 10 ans plus tard, en novembre 1886, Paul Serret présente sa démission, se disant victime d'un complot. La démission est acceptée :
"La vérité est qu'entre vous et tous vos collègues, entre vous et tous vos élèves, il y a une divergence d'appréciation sur la possibilité d'introduire brusquement de médiocres bacheliers-ès-sciences dans les hautes mathématiques". (Delcourt).

MONGE, Gaspard. Géométrie descriptive. Leçons données aux écoles normales, l'An 3 de la république.
[Bound with]
Feuilles d'analyse appliquée à la géométrie à l'usage de l'École Polytechnique. 

Paris, Baudouin, An VII [1799] - An 9 [1801.

Très bon exemplaire dans lesquel sont reliés deux ouvrages importants de Monge.
Le premier est l'édition originale de la 'Géométrie descriptive. '. Paris, 1799. Le premier tirage avec l'errata au verso de la page vii
"Monge is regarded as the creator of descriptive geometry, for 'it ws he who elegantly and methodically converted the group of graphical procedures used by practionners into a general uniform technique based on simple an rigorous reasoning and methods ...Monge's systematic use of cylindrical projection and, more discreetly, that of central projection, opened the way to the parallel creation of projective and modern geometry' (DSB). It was primarily through Monge's teachings, both at the ephemeral École de l'an III and the École Polytechnique, that descriptive geometry, analytical geometry and differential geometry were established as special fields".(Norman)

Le second ouvrage est : "Feuilles d'analyse appliquée à la géométrie à l'usage de l'École Polytechnique.". Paris 1801.
Seconde édition. La première édition étant parue en 1795 sous forme de feuilles séparées distribuées aux élèves de l'école polytechnique. Ce n'est qu'avec cette édition de 1801 que seront réunies en un seul volume ces feuilles d'Analyse.
Dans cet ouvrage Monge : "assembled, along with general considerations regarding the theory of surfaces and the geometric interpretation of partial differential equations, monographs on about twenty families of surfaces defined by their mode of generation." (DSB [IX p. 476]).

Resultats (1 - 30) sur 151Page:   [1]   2  3  4  5  >>
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens