Catégories
Mathématiques
Résultats (1 - 30) sur 242
Édition originale bien complète des quatre Essays de Physique de Mariotte.
On trouve très rarement reliés ensemble ces quatre essais qui comptent parmi les travaux les plus importants de Mariotte.

Mariotte est considéré comme le scientifique ayant introduit la physique expérimentale en France. (Condorcet)

Son premier essai, De la végétation des Plantes, rédigé sous forme de lettre est un ouvrage précurseur sur l'étude scientifique du fonctionnement des végétaux. Sachs dans son History of Botany consacre 10 pages (pp.461-70) à cet essai : "It is highly instructive to gather from his letter the ideas of one of the most famous ablest of the natural philosophers of taht day on chemical processes and conditions in the nutrition of plants".
Le second essai. De la nature de l'air, contient l'importante découverte de la loi de compressibilité des gaz : à température constante, la pression et le volume d’un gaz sont inversement proportionnels. – Cette loi découverte indépendamment par Mariotte et Boyle (en 1660) porte aujourd'hui le nom de « loi de Boyle-Mariotte ».
Dans le troisième essai, Du chaud et du froid, Mariotte est le premier à observer la chaleur radiante.
Dans son quatrième et dernier essai, De la nature des couleurs, Mariotte décrit ses expériences avec les prismes et remet en cause la théorie de Newton sur les couleurs ainsi que les explications mécaniques de la lumière de Descartes.
Mariotte y fait une contribution importante sur l'optique atmosphérique avec une explication des halos qui sont occasionnellement visibles autour de la lune et du soleil.
Rare recueil de planches des exercices d'épures de géométrie donnés à l'Ecole Polytechnique.
Le cours de géométrie descriptive de Gaspard Monge constitue l'un des fondements de l'enseignement à la création de l'Ecole Polytechnique. En effet son enseignement occupe alors près de la moitié du temps des élèves.
La géométrie descriptive a pour objet de représenter avec exactitude les objets de trois dimensions avec des dessins en deux dimensions.
Pour ce faire on projette chaque point de l'espace sur deux plans, l'un vertical et l'autre horizontal que l'on rabat ensuite l'un sur l'autre. C'est cette représentation graphique de l'objet que l'on appelle "épure".
En principe, les élèves doivent retrouver par le seul raisonnement la marche à suivre dans la construction des épures, mais beaucoup, semble-t-il, se contentent de reproduire servilement les planches modèles, certains allant même jusqu'à piquer l'épure gravée avec une aiguille pour la reporter sur leur feuille de dessin.
Monge assure ce cours en 1795 avec Hachette comme adjoint.
A partir de 1797, c'est Hachette qui assurera seul les leçons de géométrie descriptive.
Hachette, qui enseigne jusqu'en 1816, suivra fidèlement l'exemple de Monge et introduira quelques modifications mineures par rapport aux leçons de ce dernier.
Le cours sera ensuite assuré par Arago, Savary puis Chasles jusqu'en 1850.
Ce rare recueil de planches se compose ainsi :
Une première partie de 33 planches (numérotées 1 à 31 et 2 bis). De la ligne droite et du plan, plans tangents, intersections de surfaces, applications.
La seconde de 10 planches. Perspective.
La troisième de 19 planches. Ombres.
Et la dernière de 46 planches (numérotées 1 à 42 + 4 bis). Coupe des pierres, charpentes.
Seule une planche est datée : 1814.
Résultats (1 - 30) sur 242
25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens