Catégories
Votre sélection
DÉSOLÉ
Cette page n’existe pas (plus). Lorsqu'un livre est vendu, sa notice peut être retirée de notre site internet.
Résultats de votre recherche pour :
Résultats (121 - 150) sur 2506
TuilesListe
Photo GALOIS, Évariste. 

Première édition des oeuvres complètes de Galois rassemblées par Liouville (p.381-444) dans ce volume du Journal de Mathématiques pures et appliquées.

Mathématicien génial, incompris à son époque et au destin tragique (il mourut à 20 ans dans un duel galant), Galois à créé la notion de groupe et ses travaux ont inspiré des générations de mathématiciens.
Étudiant brillant, il fut incompris de ses contemporains. Poisson rejeta les travaux qu'il voulait présenter à l'Académie des sciences de Paris.
En 1832, la veille du duel fatal, Galois rédigea son testament mathématique qu'il confia à un ami.
Ce n'est qu'en 1846 que Liouville les publiera dans ce volume du Journal des mathématiques et qu'en 1870 que Jordan en reconnaîtra l'importance.

"Lorsque, cédant au vœu des amis d'Evariste, je me suis livré, pour ainsi dire sous les yeux de son frère, à l'étude attentive de toutes les pièces imprimées ou manuscrites qu'il a laissées, j'ai donc cru devoir me proposer comme but unique de rechercher, de démêler, pour le faire ensuite ressortir de mon mieux, ce qu'il y a de neuf dans ces productions.
Mon zèle a bientôt été récompensé, et j'ai joui d'un vif plaisir au moment où, après avoir comblé de légères lacunes, j'ai reconnu l'exactitude entière de la méthode par laquelle Galois prouve, en particulier, ce beau théorème : 'Pour qu'une équation irréductible de degré premier soit soluble par radicaux, il faut et il suffit que toutes les racines soient des fonctions rationnelles de deux quelconques d'entre elles'.
Cette méthode, vraiment digne de l'attention des géomètres, suffirait seule pour assurer à notre compatriote un rang dans le petit nombre des savants qui ont mérité le titre d'inventeur." (Liouville p.382).

Photo DESCARTES, René. 

Edition originale.

Très rare exemplaire avec page de titre dans un état non répertorié au nom de Jacques Le Gras.

Descartes rédigea ce traité en 1632 et 1633. Il y défend en particulier le système héliocentrique de Copernic mais suite à la condamnation de Galilée, il renonce à publier cet ouvrage de son vivant.
Il ne sera finalement publié, selon sa volonté, qu'après son décès. A la fin de 1663 la famille Le Gras et Clerselier se disputeront le privilège de publier les oeuvres posthumes de Descartes. Pour le "Monde" c'est Jacques Le Gras qui en déposera le privilège le premier. (cf. BULLETIN CARTÉSIEN V. (1976). Archives de Philosophie, 39(3), 445–494)
Jacques Le Gras, le détenteur du privilège, le partagea ensuite avec Thomas Girard (son beau frère) et Michel Bobin.

Notre page de titre est inconnue à Tchermerzine et Guibert ainsi qu'à Mathias Van Otegem qui dans sa bibliographie des oeuvres de Descartes parue en 2002, après avoir consulté les exemplaires présents en bibliothèques publiques, ne décrit que quatre états de la page de titre de cette édition.
Notre exemplaire présente donc un cinquième état non décrit de la page de titre .
Notre page de titre possède la même marque typographique que l'état Thomas Girad (à 6 fleurons) canoniquement considérée comme ornant la véritable édition originale, mais au nom de Jacques le Gras. De plus comme l'exemplaire "Thomas Girad" de la bibliothèque de Munich (BSB: Rar. 4594) notre page de titre est margée plus courte que le reste du corps d'ouvrage et imprimée avec les mêmes caractères, ce qui suggère une impression dans le même temps.
Les exemplaires possédant une page de titre recomposée avec une marque typographique "à l'oiseau" ne venant, d'après les bibliographes, que dans un second temps.

Nous avons trouvé d'autres exemplaires portant notre page de titre : exemplaires des bibliothèques de la Sorbonne, de Poitiers, du Mans, ...

"Dans Le Monde, Descartes veut ruiner les concepts de la scolastique, et «évacuer» la physique d'Aristote, en donnant une interprétation physique de la nouvelle astronomie héliocentrique. Par opposition au finalisme traditionnel, il envisage, sous la forme d'une «fable», la formation mécanique du cosmos, à partir d'un état initial de chaos (parcelles de matière de forme et grandeur diverses agitées de mouvements tous azimuts) et uniquement en vertu des lois générales de la nature: principe d'inertie, lois de la communication du mouvement, etc..." Robert Maggiori, Libération, 26/12/1996

Nombreuses figures sur bois dans le texte.

Photo CHAPTAL, Jean-Antoine. 

Edition originale du premier ouvrage de Chaptal.
Seul ce premier tome a été publié.
Après trois années passées à Paris (1777- 1780), Chaptal se vit offrir en 1780 une chaire de chimie à la Société royale des Sciences de Montpellier.
"C'est de ce moment que s'ouvre dans les sciences la carrière brillante de Chaptal.
On touchait à la révolution de la chimie. Cependant l'ancienne doctrine du phlogistique prévalait encore et c'est cette doctrine que Chaptal enseigna d'abord et dans ses premiers cours qu'il repris dans son premier ouvrage. Il se rallia ensuite rapidement aux idées développées par Lavoisier. " (Flourens. Eloge de Chaptal. 1835)
Rare (manque aux principales collections de chimie : Duveen, Ferguson, Neville ...)

Ont été reliés à la suite :
- POULLE. Positiones chemico-medicae de Aere Vitali. Montpellier, Picot, 1784. 64 pages (un manque en marge de la page 41). Rare ouvrage sur les propriétés chimiques et médicales de l'oxygène et de sa préparation. Edition originale.
- BERTHOLON. Des avantages que la physique et les arts qui en dépendent peuvent retirer des globes aérostatiques...Montpellier, Jean Martel Aîné, 1784. 82 pages. Edition originale.
- LAFFECTEUR. Rapport sur l'analyse du Rob Antisyphillitique. 1779. Ph. D. Pierres, Paris. 24 pages. Edition originale présentant le « Rob de Laffecteur ».
- GUER. c 1768, Bauer, Strasbourg. 98 pagess et 1 planche dépliante. Relié sans la page de titre ni le privilège.
- GOUBERT. Description et usage des baromètres, thermomètres et autres instrumens météorologiques. 1781. Jombert, Paris. 52 pages et 1 tableau dépliant. Edition originale

Avec un envoi de l'auteur du second ouvrage au botaniste dijonnais Jean-François Durande.

Résultats (121 - 150) sur 2506
TuilesListe
52 rue des Ecoles   75005 Paris
tel. 01 43 54 22 23
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens